Contexte

L’agriculture mondiale dépend fortement des produits chimiques pour la croissance et la protection des végétaux. Les problèmes actuels auxquels se heurtent les pesticides conventionnels concernent d’abord leur efficacité qui est régulièrement mise en péril par des pathogènes qui évoluent rapidement. D’autre part, beaucoup de substances actives présentes jusqu’ici dans les pesticides classiques ont des profils toxicologiques négatifs tant pour l’être humain que pour l’environnement.

Dans les années quatre-vingt-dix, à peu près un millier de substances chimiques différentes étaient utilisées comme pesticides en Europe. Depuis 2010, la législation européenne a fait disparaître environ 70% de ces substances actives (y compris de nombreux herbicides, fongicides, insecticides, régulateurs de croissance …).

L'industrie des pesticides chimiques dépense 4 milliards $ par an et pourtant:

  • Le dernier nouveau mode d'action d'un herbicide fut découvert dans les années '80
  • Concernant les fongicides, seulement deux modes d'action ont été découverts en 20 ans, dont un a déjà perdu son efficacité en trois ans, suite à l'apparition de résistance
  • 80 % du marché des insecticides repose sur seulement 4 modes d'action
  • Une nouvelle substance active coûte 240 millions $ pour être lancée sur le marché après criblage de 140.000 molécules

Actuellement, le taux d'arrivée de nouvelles substances actives est pratiquement nul comparé au nombre de substances qui sont retirées du marché. Les professionnels du secteur se retrouvent ainsi de plus en plus démunis pour faire face aux mauvaises herbes, maladies et insectes.

Il est donc urgent de développer des alternatives qui soient à la fois efficaces et respectueuses de l'environnement.

C'est dans ce contexte que FytoFend développe des produits alternatifs pour apporter des solutions innovantes au secteur de la protection des cultures.